Le département connaît depuis plusieurs mois une sécheresse sans précédent.

La persistance de conditions anticycloniques sur la France durant cet hiver a en effet des conséquences sur l’alimentation en eau potable en Ille-et-Vilaine : avec un déficit de pluviométrie de 200 mm, les nappes et barrages n'ont pas pu se recharger suffisamment.

Cette situation a conduit la préfecture d’Ille-et-Vilaine à prendre, du 24 février au 31 octobre 2017, un arrêté d’état d’alerte sécheresse.

Ce type d’arrêté en période hivernale est exceptionnel.

La Collectivité Eau du Bassin Rennais, qui fournit l’eau potable à 56 communes du Bassin Rennais, dont Saint Sulpice la Forêt, a dû passer la gestion de ses 12 ressources en mode "sécheresse".

Le but : limiter tout risque de rupture d'approvisionnement en réduisant le prélèvement dans les nappes et en stockant de l'eau dans barrages.
Ces modifications sont prévues dans les schémas mais restent rares.  

Fin mars, elles ont permis de préserver 4 000 000 de m3 supplémentaires dans nos stocks par rapport à un fonctionnement normal : c'est déjà 50 jours d'autonomie de gagnés pour l'automne prochain !

 

-        interdiction de laver les façades ou les toitures,

-        interdiction de laver les voitures hors stations professionnelles,

-        interdiction de remplir les piscines,

-        interdiction d'arroser les pelouses.

 

Ci dessous l'arrêté préfectoral Etat de Sécheresse