Depuis plusieurs années, nous devons faire face, de façon récurrente, à des dégradations aux abords de l’école et dans la cour élémentaire, ainsi qu’à des effractions dans les salles de classe.

 

Afin de protéger l’établissement contre les intrusions de personnes non autorisées en dehors des temps scolaires, périscolaires et extra-scolaires, il va être installé un système  de vidéosurveillance en Juillet 2018.

C’est avant tout un objectif  de protection des équipements qui est visé en dehors des heures d’ouverture de l’établissement. Par son existence, ce système a, aussi, pour mission de dissuader de toutes  tentatives d’intrusions des personnes étrangères à l’établissement. Si toutefois, malgré cette fonction de dissuasion, des méfaits sont constatés, ce même système peut permettre de confondre les auteurs par la visualisation des actes commis, établissant ainsi, les preuves.

Afin de garantir des conditions de mise en place, une charte d’utilisation a été partagée avec les principaux utilisateurs de l’école, le conseil d’école en date du 12 Juin 2018 a donné un avis favorable dans les conditions d’utilisations décrites dans la charte ; une communication écrite a été envoyée à l’ensemble des parents et un affichage sera fait dès l'installation.

La vidéosurveillance est assurée  en dehors des heures d’ouverture de l’établissement et présence du personnel. Afin d’utilisation, les documents vidéo seront conservés pour une durée n’excédant un mois. Pouvant servir de preuve, en cas d’acte délictueux, ces images peuvent être produites à l’occasion d’un conseil de discipline après avoir été versées au dossier du mineur incriminé et donc consulté par la famille et/ou un de ses conseils. Sur réquisition du procureur de la République, ces documents pourront être transmis aux officiers de police judiciaire

Seul le maire et par délégation une tierce personne sont habilités à exploiter les données et visionner les vidéos.